Après Choppertown et Brittown, voici le dernier film de Scott Di Lalla et Zack Coffman. Un parfait mélange d'acier, d'expériences et de beaux souvenirs : ce film est une très belle réussite.

Texte : François - Photos : One World Studios ltd.

02.jpg

Los Angeles, CA. Une ville, un port, un cadre rigide, un moteur Triumph. Ce moteur, c'est celui de la Bonneville 650 TR6 de 1971, à l'honneur dans le précédent film Brittown, où l'on pouvait suivre sa complète restauration et la fabrication d'un cafe-racer. The Harbortown Bobber est né dans l'esprit de Scott Di Lalla « Je n'oublierai jamais le jour où j'ai eu mon premier chopper. C'était une base Harley et j'étais scotché. Depuis j'ai toujours été attiré vers ce sens de l'essentiel, de ces motos fabriquées soi-même et sans artifices ».

Le sens de l'essentiel

03.jpgLe documentaire présente les deux années de fabrication de ce bobber Triumph. On aime écouter les conseils d'Irich Rich, de Shamrock Fabrication, sur la fabrication d'un parfait cadre rigide, écouter les souvenirs d'Earl Kane, qui tout en fabricant un tendeur de chaine avec une vieille roue de skate-board, nous parle de sa première Indian, transformée en bobber à son retour de l'armée en 1967.

Une belle démonstration de tout un savoir-faire et de belles tranches de vie, comme la rencontre avec Cindy Rutherford, qui fut la compagne de Von Dutch, dans son magasin de San Pedro, Century Motorcycles, fondé par son père dans les années trente. Et puisque toutes les belles histoires possèdent un message, The Harbortown Bobber se veut être un témoignage de la moto « fait main » : une idée qui traverse les générations au fil du temps, et qui inspirera les générations à venir. On ne peut qu'aller dans le sens de cette idée.

04.jpg 05.jpg 01.jpg


Pour commander le DVD : http://www.choppertown.com.
Prix $24.95 (environ 18€)

Bande-Annonce : http://www.youtube.com/watch?v=hKOXQfQszLk

Site officiel : http://www.harbortownbobber.com